Les actualités

Ce jeudi 15 octobre, Nantua célébrera le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle dont elle est une ville étape clé entre Genève et Lyon.

IMG_5591Un premier rendez-vous aura lieu à13h 20 au parking de la médiathèque où différentes randonnées organisées par la retraite sportive Montréal Nantua viendront permettre à tous les participants de découvrir certains passages névralgiques de ce chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. À partir de 17h15, une exposition sera dévoilée à la médiathèque ou 30 panneaux permettront aux visiteurs de mieux comprendre et de découvrir ce pèlerinage.
Enfin à 20h00, salle de l’Eden, une grande conférence débat réunira Christian Ambroise, Jean-François Wadier responsable de la communication histoire et patrimoine Rhône-Alpes et Hubert Bonin vice-président des amis de Saint-Jacques-de-Compostelle et responsable des chemins dans l’Ain.

Un large diaporama permettra aux participants de mieux découvrir ce trajet entre Genève et Lyon. Christian Ambroise, Haut Bugiste et catholard connu de tous, sera au cœur de ce débat et nous fera partager ce pèlerinage dont il est revenu avec le vœu de créer une mosaïque mettant en scène le miracle de Nantua. Cette mosaïque sera inaugurée lors de la même soirée elle permettra de mieux comprendre ce miracle de Nantua et ce que peut représenter l’engagement d’un pèlerin.

Sur l’un des triptyque de la mosaïque, on peut lire les phrases suivantes :

Codex calixtinus Livre v / Chapitre XI de l’accueil à faire aux pèlerins de Saint-Jacques.

Les pèlerins, pauvres ou riches qui reviennent de saint
Jacques ou qui y vont, doivent être reçus avec charité
IMG_5588Et égards par tous ; car quiconque les aura reçus
Et hébergés avec empressement, aura pour hôte non seulement
Saint jacques, mais notre seigneur lui-même ainsi qu’il l’a dit
Dans son évangile : » qui vous reçoit me reçoit ».
Nombreux sont ceux qui jadis encoururent la colère de dieu
Parce qu’ils n’avaient pas voulu recevoir les pèlerins de saint
Jacques et les indigents. A Nantua, qui est une ville située entre
Genève et Lyon, un tisserand avait refusé du pain à un pèlerin
De saint jacques qui lui en demandait ; il vit tout à coup sa toile
Tomber par terre, déchirée par le milieu. /……